Addiction aux drogues, à l’alcool et à la violence guérie

Mon ami Mamoudou de Mopti au Mali (Afrique de l’Ouest) est une des personnes les plus merveilleuses que j’ai jamais rencontrées. Un musulman aussi consacré que tolérant, il a adopté la bénédiction comme façon de vivre et a été le témoin de nombreuses guérisons étonnantes chez les personnes à qui il l’a recommandée.

Voici un de ses récits. Vous en trouverez deux autres avec les titres « L’harmonie restaurée dans un ménage polygame » « Une situation d’aliénation extrême guérie ».

Mamoudou rencontre dans la rue une connaissance, Fatoumata*) dont le fils devenait vraiment incontrôlable à cause des drogues et de l’alcool. Il avait aussi un couteau avec lequel il menaçait les gens et Fatoumata avait dû aller plusieurs fois le chercher au commissariat. Elle était vraiment désespérée.

Mamoudou lui parla brièvement de la bénédiction en lui disant de simplement bénir son fils à travers la journée dans les qualités qu’il semblait justement ne pas démontrer : paix, maîtrise de soi, sérénité, serviabilité, etc.

Quelque temps plus tard, il vint vers sa mère lui dire qu’il était fatigué du genre de vie qu’il vivait et qu’il allait changer. Du jour au lendemain, il laissa tomber l’alcool, la drogue, cessa de menacer les gens avec son couteau et commença même à fréquenter la mosquée quotidiennement.

*)Dans tous les récits qui suivent les prénoms sont fictifs pour préserver l’identité de la personne concernée, à moins que la personne en question donne elle-même son nom (lettre du Zimbabwe par exemple.)