Bénédiction concernant le travail des enfants

Selon les statistiques du Bureau International du Travail,  dans le monde entier environ 215 millions d’enfants travaillent, dont beaucoup à plein temps. Ils ne vont pas à l’école et n’ont que rarement ou souvent même pas du tout le temps de jouer. Beaucoup d’entre eux ne reçoivent ni alimentation adéquate ni soins appropriés. Plus de la moitié d’entre eux font face aux pires conditions de travail dans des environnements dangereux,  sont réduits en esclavage ou autres formes de travail forcé,  se retrouvent pris dans des activités illicites, comme  le trafic de la drogue et la prostitution,  ou encore sont enrôlés de force en tant qu’enfants soldats, dans des conflits armés. Et souvenez-vous que la seule chose qui donne une force de guérison à une bénédiction, c’est ce que l’on ressentit dans le cœur. Les mots en eux-mêmes n’ont aucun pouvoir de guérir.

Du fond de nos cœurs, nous bénissons les millions d’enfants dans le monde entier qui vivent dans de telles conditions de quasi esclavage

Nous les bénissons dans leur courage, leur cran et leur volonté afin qu’ils puissent être capables de simplement imaginer un futur meilleur et qu’ils ne renoncent jamais à ce rêve.

Nous les bénissons dans leur santé et leur force afin qu’ils puissent survivre malgré des conditions de travail généralement épouvantables aux horaires souvent impossibles.

Nous bénissons tout spécialement les garçonnets et fillettes qui, à l’âge de 8 ou 10 ans, sont exploités dans des bordels par leurs compatriotes ou par des touristes aisés afin que les abus inacceptables auxquels ils sont soumis ne déteignent pas sur leur vision de l’humanité ou n’écrasent pas leur estime de soi.

Nous les bénissons dans la conviction  que l’Amour divin peut trouver la voie miraculeuse pour les sauver du bourbier de  cette exploitation extrême et ouvre un chemin vers une vie plus digne.

Nous bénissons les hommes d’affaires, les fonctionnaires et les politiciens qui tolèrent ou même encouragent une telle exploitation afin que la grâce divine les fasse sortir de leur indifférence ou de leur dureté de cœur et les conduise à prendre des mesures pour éradiquer ces conditions.

Et finalement, nous bénissons les chaines de supermarché de l’Ouest et les consommateurs qui souvent profitent inconsciemment ou sciemment de telles conditions afin qu’ils puissent prendre conscience de leur responsabilité majeure dans la création d’un monde qui marche pour tous.