Conflit familial resolu

“Je profite du temps de vacances pour lire tes livres. Merci est le mot le plus simple et vrai pour ton travail de diffusion de la bénédiction. Il est une clé tellement essentielle qui ouvre l’invisible, qui permet de nous détacher d’une attitude morbide si répandue consistant à rendre le mal pour le mal.
Une posture qui arrive juste et droit, qui ouvre le coeur.

Je continue à accompagner ma famille, mes amis, mon entourage avec des bénédictions, et les retours ne manquent pas d’arriver.

Avec ma mère (86 ans) qui a été très malmenée par mon frère, je l’ai invitée à le bénir, je l’ai accompagnée à le faire le soir et le lendemain à midi. Le soir du jour suivant, mon frère téléphonait pour s’excuser. Ma mère m’a beaucoup remerciée, car l’excuse de mon frère tenait du ‘miracle’, et que ce miracle se soit produit par son changement d’attitude à elle a été une grande découverte. J’en suis réjouie car certaine que ma mère se sentira désormais moins seule et moins désarmée face à ce qui est douloureux pour elle dans la vie.

Je n’ai plus eu de nouvelles de mon beau-fils, mais ma fille a décidé de retourner avec son petit garçon auprès du papa (dont j’avais reçu des menaces). Je continue à envoyer des bénédictions, à soutenir chacun  et cela continue à me changer moi. Le jugement que je portais sur la décision de ma fille  de retourner auprès de son mari fait peu à peu place à la confiance.

Chacun est à son plus haut niveau de conscience, ce qui est juste l’est à chaque Instant. …
Que la pratique de la bénédiction permette à beaucoup, beaucoup, beaucoup de gens de se sentir moins seuls et moins démunis, découvrant la force de l’intention du coeur.”
(Pilar B. Suisse romande)