Être ici pour les autres – une leçon des abeilles

Mon père a des abeilles. Aujourd’hui, je suis allé chez lui et il m’a montré tout le miel qu’il avait obtenu des ruches. Il a enlevé le couvercle d’un seau de 5 gallons rempli de miel et sur le miel il y avait 3 petites abeilles qui se débattaient. Elles étaient couvertes de miel collant et se noyaient. Je lui ai demandé si nous pouvions les aider, et il a dit qu’il était sûr qu’elles ne survivraient pas. Les victimes de la collecte du miel, je suppose. Je lui ai demandé à nouveau si nous pouvions au moins les sortir et les tuer rapidement, après tout, c’est lui qui m’a appris à mettre fin à la souffrance d’un animal (ou d’un insecte). Il a finalement cédé et a sorti les abeilles du seau. Il les a mises dans un pot de yaourt Chobani vide.

Comme il avait perturbé la ruche avec la collecte de miel, il y avait des abeilles qui volaient partout à l’extérieur. Nous avons déposé les 3 petites abeilles dans le récipient dehors sur un banc et les avons laissées à leur sort. Mon père m’a appelé un peu plus tard pour me montrer ce qui se passait. Ces trois petites abeilles étaient entourées de toutes leurs sœurs (les abeilles sont toutes des femelles) et elles nettoyaient les abeilles  presque mortes, les aidant à enlever tout le miel de leur corps. Nous sommes revenus peu de temps après et il ne restait qu’une seule petite abeille dans le récipient. Ses sœurs s’occupaient toujours d’elle. Quand il était temps pour moi de partir, nous avons vérifié une dernière fois et les trois abeilles avaient été suffisamment nettoyées pour s’envoler et le récipient était vide.

Ces trois petites abeilles ont vécu parce qu’elles étaient entourées d’une famille et d’amis qui ne les abandonnaient pas, d’une famille et d’amis qui refusaient de les laisser se noyer dans leur propre viscosité et qui étaient résolus à les aider jusqu’à ce que la dernière petite abeille puisse être libérée.

Des sœurs abeilles. Camarades abeilles. Abeilles co-équipières.

Nous pourrions tous apprendre une chose ou deux de ces abeilles.

Soyez toujours bienveillant(e)s.

Source inconnue

Une bénédiction pour les abeilles

 Nombre d’entre nous sont sans doute informés que les abeilles font face à la période la plus critique de leur existence sur terre. Dans une région de la Chine, l’utilisation abusive de pesticides a presque totalement éliminé les abeilles et les arbres sont pollinisés à la main ! Pourtant plus de 80 % des plantes dans le monde – et un bon trois quarts des plantes cultivées – doivent leur existence aux abeilles. Elles ont besoin de notre soutien sur de nombreux plans – politique, scientifique, écologique… et spirituel.

Je bénis Tes merveilleuses, superbes et étonnantes créatures, nos voisines les abeilles.  Je les bénis dans leur capacité à résister à toutes les formes d’agression qui les menacent, particulièrement celles d’origine chimique.  Je les bénis dans la mission remarquable que Tu leur as assignée et leur capacité à remplir cette mission à la perfection.

Je bénis l’organisation stupéfiante des ruches et des colonies d’abeilles qui défient encore notre véritable compréhension.

Je bénis aussi les producteurs de pesticides et les politiciens qui les défendent afin qu’ils mettent la défense de notre espèce et celle des abeilles avant le profit financier. Je les bénis dans leur intégrité et leur authentique esprit de service.  Je nous bénis, nous, le public, afin que nous devenions totalement conscients du défi qui nous fait face et que nous nous comportions d’une façon qui encourage la guérison à tous les niveaux – zoologique, économique, écologique, nos habitudes d’achat et d’autres.

Et par-dessus tout, je nous bénis dans notre capacité à développer une relation profondément concernée, d’amour inconditionnel et de révérence envers nos sœurs les abeilles.