La nécessité de la repentance

Il y a un merveilleux site internet, peerservice.org, qui envoie régulièrement (en anglais) uniquement des messages très inspirants; vous pouvez vous abonner gratuitement à leurs bulletins. Ce qui suit provient de l’un de ceux-ci.

La nécessité de la repentanceIl s’agit d’une déclaration faite récemment à Standing Rock, un endroit dans le Dakota du Nord où les habitants de cette réserve amérindienne et leurs sympathisants des mouvements écologiques ont gagné une victoire importante contre une entreprise d’énergie qui voulait construire une pipeline qui aurait profané une portion de leur terre ancestrale sacrée et aurait posé des problèmes de contamination de l’eau. C’est une victoire sans précèdent dans l’histoire de Premières Nations et une que tous ceux qui œuvrent pour la justice espèrent sera permanente.

Durant une manifestation récente, un groupe de vétérans des forces armées américaines sont venus de partout aux États-Unis pour offrir leur soutien et pour demander pardon pour les crimes commis envers les Premières Nations par les forces armées et le gouvernement américain. Pour moi cette déclaration est d’importance majeure, car je crois qu’une grande partie de la violence aux Etats Unis et dans le monde provient de la violence et de l’injustice commise par nos ancêtres (aux USA contre les Premières Nations, et ailleurs dans les anciens territoires colonisés.) Je suis Suisse et nous n’avons jamais eu de colonies mais par contre certains membres de l’aristocratie suisse ont été impliqués dans le commerce de l’esclavage, et je me sens co-responsable de ce qui se passa dans ses pays (e.g., beaucoup de Suisses s’établirent en Algérie et ailleurs) et je suis convaincu que sans un acte de repentance au plus haut échelon des nations de l’Ouest envers les anciens territoires coloniaux et aux USA envers les populations amérindiennes et noires, une blessure non-cicatrisée restera ouverte. Voici la déclaration des vétérans à Standing Rock :

Nous sommes venus,
Nous vous avons combattus,
Nous avons pris vos terres, nous avons signé des traités que nous avons rompus,
Nous avons volé des minéraux dans vos collines sacrées,
Nous avons fait exploser les visages de nos présidents dans les flancs de votre montagne sacrée.

Puis nous avons encore pris d’autres terres,
Puis nous avons pris vos enfants,
Puis nous avons tenté de vous enlever votre langue que Dieu vous a donnée,
Nous ne vous avons pas respectés,
Nous avons pollué vos terres,
Nous vous avons fait du mal de tant de façons,

Il est temps que nous vous disions que nous sommes désolés,
Nous sommes à votre service,
Et nous demandons votre pardon.

Et en tant que citoyen suisse, je demande pardon aux dizaines de millions de pauvres gens dans les pays du tiers monde où leurs présidents les ont dépouillés de leurs richesses et ont caché les fonds dans des banques suisses.

Ensemble, nous allons soit guérir ce monde soit le détruire. Il n’existe plus de paradis privé.

Je suis profondément convaincu que nous le guérirons, car nous ne sommes pas vraiment en charge.

Je vous souhaite une année 2017 pleine de bénédictions. Et rappelez-vous que, peu importe ce que arrive et en dépit de toutes les apparences contraires, l’univers conspire à tout moment pour notre bien ultime.

Paix, Force et Joie
Pierre

Cliquez ici pour laisser un commentaire