La pratique de la bienveillance

La pratique de la bienveillanceLe blog pour ce mois est d’un lecteur du livre Vivre ma spiritualité au quotidien. Colin décrit comment bénir l’aide dans son chemin spirituel. C’est si bien écrit, également son insistance sur le fait que chacun-chacune « invente » sa propre manière de bénir (i.e., bénir est une création journalière, même de moment par moment) que nous avons voulu partager son expérience.

Durant ces dernières années j´ai exploré de nombreux chemins spirituels et différentes traditions, entre autres Advaita, le bouddhisme et plus récemment Joel Goldsmith dont les enseignements de La Voie Infinie sont une expression si pure de l´Amour Divin.

Ce que j´apprécie tellement dans le livre Vivre ma spiritualité au quotidien c´est l´importance donnée à la seule chose qui compte vraiment, l´amour. Au-delà de toutes les pratiques, les désaccords dogmatiques et les complexités on revient toujours à l´amour. On le reconnait plus profondément comme notre véritable état naturel ainsi que celui de tous ceux que nous rencontrons et nous en partageons les fruits : la bienveillance divine toujours présente. C´est vraiment magnifique.

Ce matin, lorsque je bénissais silencieusement tous ceux qui m´entouraient dans le bus, ce qui m´a frappé c´est que nous sommes la capacité de bénir et l´espace ou ceci se produit. La conscience est la capacité infinie de bénir et elle ne tarit jamais. Chaque rencontre est une rencontre sacrée et une occasion de reconnaitre Dieu. Chaque personne (ou animal, plante, arbre, etc.) qui entre dans notre expérience y est afin d´être reconnu pour ce qu´ils sont vraiment, la lumière du monde. Et quelle tâche joyeuse de percevoir l´amour dans toutes situations, même celles qui présentent les plus grands défis.

J´également réalisé que les nombreuses années de maladie mentale par lesquelles j´ai passé (et qui me causent encore maintenant des moments difficiles) sont ici simplement pour être bénies. A la place de souhaiter qu´elles disparaissent, mieux vaut les accepter comme ce qui a permis d´atteindre ce moment présent parfait. Une bénédiction. Sans ces expériences difficiles, je n’aurais probablement jamais ouvert un livre spirituel.

Je travaille comme enseignant. L´ego adore se plaindre des exigences de cette profession, mais quelle occasion étonnante de bénir à chaque instant, partant de la perspective divine !

Colin, Angleterre

Cliquez ici pour laisser un commentaire