Le Costa Rica renoncera aux énergies fossiles, promet le nouveau président

« Nous nous bénissons dans notre capacité à gérer notre environnement et cette superbe planète avec un grand sens de service et une immense reconnaissance ». Extrait de https://pierrepradervand.com/fr/pensees-bienveillantes-a-soffrir-et-a-offrir/

Le journaliste et politologue Carlos Alvarado, 38 ans, a pris en mai ses fonctions en tant que président du Costa Rica et s’est engagé à réduire l’empreinte carbone de son économie et à mettre fin à l’utilisation des énergies fossiles dans son pays.

Pour montrer la place qu’il veut donner aux thématiques environnementales, cet ex-ministre du Travail de centre gauche, désormais le plus jeune chef d’Etat du continent, est arrivé à la cérémonie de passation de pouvoir dans un bus à hydrogène.

« Nous avons la tâche titanesque et magnifique de supprimer l’utilisation des énergies fossiles dans notre économie pour laisser la place à l’utilisation d’énergies propres et renouvelables », a déclaré M. Alvarado, qui succède au centriste Luis Guillermo Solis.

« La décarbonisation est la grande tâche de notre génération et le Costa Rica doit figurer parmi les premiers pays à y arriver, si ce n’est le premier », a-t-il ajouté.

Il s’est fixé un objectif : d’ici à la conférence mondiale sur le changement climatique de 2020, son pays devra être aux avant-postes de l’accord international de Paris sur le climat et devenir le « laboratoire mondiale de la décarbonisation ». Costa Rica produit déjà 99% de son électricité avec des ressources renouvelables.

Le Costa Rica, souvent qualifié de « Suisse de l’Amérique centrale », est considéré comme un des pays les plus progressistes de la région, avec un taux d’alphabétisation de 97,5% et un investissement supérieur à 7% du PIB dans l’éducation, selon l’Unesco.

Pour en savoir plus : https://www.geo.fr/reportages/le-costa-rica-renoncera-aux-energies-fossiles-promet-le-nouveau-president-188478