Liberté par la Grâce

Notre traduction d’un extrait de Freedom by Grace
Infinite Way Letter of August 1955, Joel Goldsmith

La liberté n’est pas un état qui dépend d’un gouvernement – la liberté est un état d’âme. Des hommes enchaînés ont été libres malgré l’esclavage et l’oppression. Certains ont prospéré dans des périodes de dépression et de panique; ils ont survécu guerres, inondations et famine. Quand l’âme de l’homme est libre, elle le soutient lorsqu’il traverse les mers et les déserts afin d’atteindre la terre promise. Au moment où nous nous tournons vers le royaume de notre Moi intérieur, nous découvrons le règne du pouvoir divin dans le monde extérieur.  En recherchant la paix intérieure, nous trouvons l’harmonie à l’extérieur. Et en trouvant la liberté de l’âme, nous faisons l’expérience de la Grâce.

La liberté est une qualité de la pensée dont on ne peut faire l’expérience  que lorsque l’attachement au monde physique est brisé. Par delà l’attrait des sens physiques se trouve la vie divine où l’on entre dans notre héritage de liberté. C’est la liberté de vivre dans le monde et pourtant être libéré de la servitude de ses séductions; d’apprécier les amitiés sans en dépendre; d’accueillir l’argent pour les besoins qu’il remplit mais sans devenir avare; de travailler non seulement pour gagner sa vie mais pour la satisfaction qu’on y prend. Chercher à élever nos normes de travail ou à trouver un meilleur moyen d’accomplir nos tâches nous libère des corvées et, à la longue, de notre sentiment de manque et de limitation. Aimer nos familles sans être consterné par leurs échecs ou trop fier de leurs réussites ; se tenir en retrait du monde et observer ses allées et venues, ses succès  et ses échecs, ses passions et ses haines et ne pas se sentir dépassé ou impliqué – ça c’est la liberté.