Namaste : A conserver même après la pandémie

par Philip Goldberg

Vous trouverez ci-dessous quelques extraits de cet article, que vous pouvez lire dans son intégralité (en anglais) ici :

https://www.spiritualityhealth.com/articles/2021/04/27/namaste-lets-keep-it-after-the-pandemic

…Grâce à la popularité du yoga, à la présence de gourous et de swamis, à l’augmentation des voyages en Inde et à l’assimilation des citoyens d’origine indienne, les Américains ont appris que le salut mains sur la poitrine est traditionnellement accompagné du mot Namaste… 

Ce mot est une affirmation du  fait que nous partageons tous la même essence divine au cœur de notre être, un principe védantique clé distillé dans les mahavakyas (grandes déclarations) des Upanishads. En bref, ma nature essentielle est l’Esprit infini et éternel, tout comme la vôtre et celle de tous les autres…

Namaste nous dit en trois syllabes que nous sommes plus que simplement connectés les uns aux autres dans un réseau sacré d’existence interdépendante – nous sommes les uns les autres. Au cœur de notre être, nous sommes Un. Quel message pourrait être plus important en cette ère d’animosité tribale dangereuse que celui qui révèle l’unité divine qui sous-tend et imprègne notre diversité infinie?

Bien sûr, le geste peut être un geste banal, et l’implication profonde de l’Unicité – à savoir que nous devons traiter les autres comme nous-mêmes – est facilement oubliée ou ignorée. Mais si nous nous souvenons de la signification de Namaste lorsque nous le prononçons – et surtout si nous ajoutons l’inclinaison habituelle avec les mains tenues en prière au niveau de la poitrine – nous sommes susceptibles de ressentir une mesure supplémentaire d’empathie, de compassion et de révérence, et d’agir ensuite avec gentillesse et générosité.

“Il suffit d’entonner mentalement Namaste en regardant une autre personne, qui n’a pas besoin d’avoir la moindre idée de ce que vous faites. Tout d’abord, ressentez la divinité en vous. Ensuite, ressentez ou imaginez cette même Essence sacrée dans l’autre personne. Et permettez aux deux étincelles divines de se connecter énergétiquement et de ne faire qu’Un. “

Lorsque nous ressentons un sentiment de parenté avec d’autres êtres humains, l’expression d’attention, de sympathie et de bienveillance est naturelle et sans effort. Lorsque notre cercle de parenté s’étend au-delà de nos familles et de nos proches, nous nous rapprochons des saints qui savent au plus profond d’eux-mêmes que nous ne sommes séparés de rien ni de personne. Aucun mot ne reflète l’esprit de cette réalisation aussi bien que Namaste.

https://www.spiritualityhealth.com/articles/2021/04/27/namaste-lets-keep-it-after-the-pandemic

https://philipgoldberg.com/