Il y avait un vieil homme qui avait été admis à l’hôpital.

Un jeune homme lui rendait visite tous les jours et restait assis plus d’une heure avec lui. Il l’aidait à manger sa nourriture et à prendre sa douche.

Puis il l’emmenait se promener dans le jardin de l’hôpital. Il le ramenait dans sa chambre et l’aidait à s’allonger. Il s’en allait après s’être assuré que le vieil homme allait bien.

Un jour, l’infirmière entra dans sa chambre pour lui donner des médicaments et inspecter son état. Elle lui dit : “Que le Seigneur soit toujours bon avec votre fils bienveillant et attentionné. Chaque jour, il vous rend visite et fait preuve de beaucoup de soin.”

Le vieil homme la regarda, ferma les yeux et lui dit :

« J’aurais aimé que ce soit l’un de mes enfants. C’est un orphelin du quartier où nous vivons. Je l’ai rencontré un jour dans le passé, pleurant à la porte d’une mosquée après la mort de son père. Je l’ai réconforté et lui ai acheté des bonbons. Je ne l’ai ni vu ni parlé avec lui pendant très longtemps.

Quand il a grandi il est venu voir où ma femme et moi habitions ; il a commencé à nous rendre visite tous les jours pour inspecter nos conditions de vie. Par la suite, quand je suis tombé malade, il a emmené ma vieille femme chez lui. Il vient maintenant à l’hôpital pour voir mon traitement tous les jours.

Un jour, je lui ai demandé : “Mon fils, pourquoi est-ce que tu t’occupes ainsi de nous et prends  un tel soin de nous?”

Il a simplement souri puis a dit : “Le goût des bonbons est toujours dans ma bouche. “

« Bénissez ceux que vous rencontrez dans leur santé, dans leur travail, leur joie, leur relation au divin, à eux-mêmes et aux autres. Bénissez-les dans leur abondance et dans leurs finances. Bénissez-les de toutes les façons concevables, car de telles bénédictions ne sèment pas seulement les semences de la guérison, mais, un jour, jailliront comme autant de fleurs de joie dans les espaces arides de votre propre vie. » PP, https://gentleartofblessing.org/fr/francais-le-simple-art-de-benir-texte/