Une bénédiction pour les enfants en famille d’accueil dans le monde entier

Souvent, les enfants placés dans des familles d’accueil viennent de familles  dysfonctionnelles et les parents nourriciers n’ont pas toujours le degré de compétences parentales nécessaires pour ce rôle. En conséquence, ces enfants affichent des taux plus élevés d’échecs scolaires, de difficultés d’adaptation sociale ainsi que de délinquance juvénile comparés aux autres  jeunes de leur âge. Lorsqu’ils sont émancipés du système social, souvent ils sont mal préparés à faire face à la vie et donc plus susceptibles à se retrouver dans la rue ou en prison.

Je bénis les enfants en foyer d’accueil afin que les difficultés de leur passé n’aient pas une influence indue sur leur avenir. Je bénis les familles d’accueil pour qu’elles reçoivent ces enfants avec compréhension, douceur et une profonde compassion et empathie.

Je bénis ces enfants dans leur courage, ouverture et confiance totale.  Je les bénis dans leur entendement que,  malgré les hauts et les bas de leur vie, il existe une Présence divine aimante qui sera toujours avec eux et ne les abandonnera jamais.

Je bénis leurs camarades et leurs voisins dans leur gentillesse et leur volonté de les aider à s’adapter Je bénis les services sociaux responsables du bien-être et de la sécurité de ces enfants dans leur tolérance, leur patience, leur esprit innovateur et leur prévoyance.

Je bénis les autorités scolaires dans leur compréhension des défis auxquels ces enfants font face et dans leur créativité (ou initiatives ?) pour les aider à s’adapter à leur nouvel environnement.

Finalement, je bénis nos sociétés en général  afin que nos citoyens et nos autorités puissent comprendre que la manière dont nous traitons  nos membres les plus vulnérables représente une mesure de nos valeurs et un critère qui nous permet de mieux pratiquer ce que nous prêchons.