Une expérience décevante dans un restaurant transformée en un effort qui nourrit des enfant démunis

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes ne puissent changer le monde. En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé. » Margaret Mead
 
Partie d’un simple geste de la part de Darshan (31 ans) et de ses amis, à savoir nourrir quelques enfants pauvres, leur initiative est devenue un véritable mouvement.

Très désappointé avec le service dans un certain restaurant, Darshan Chandan s’en était plaint dans un courriel.  Ce courriel allait  littéralement changer la direction de sa vie. Le restaurateur s’en excusa et voulut lui offrir un repas à titre gacieux mais Dashan refusa et  lui demanda, en place, de nourrir des enfants défavorisés. Le restaurateur accepta. Après les avoir nourri, il en envoya les photos à Darshan avec ces mots : «voici le moment qui m’a changé pour toujours. Le sourire sur le visage de ces enfants m’a touché. Et depuis, j’ai décidé de faire quelque chose’. Et c’est ainsi que la campagne BhookMitao a commencé. A partir du 7 juin 2015, Darshan et ses amis se mirent à nourrir des enfants dans un bidon-ville de Vadodara, Gujarat. Aujourd’hui,  chaque dimanche, BhookMitao offre un repas nutritif à  environ 1200 enfants répartis dans dix différents endroits de Valdodara. Aucune contribution monétaire n’est acceptée, seulement les produits nécessaires pour faire les repas.

Cette campagne s’est étendue à cinq autres villes, y compris Mumbai. Le nombre de bénévoles a grandi de six à plus de 600. «Cette réponse extraordinaire est due en grande partie aux médias sociaux. Chaque jour nous avons des personnes qui demandent comment elles peuvent aider » dit Darshan.

Quelques semaines après le début du programme, des bénévoles de Valdodara ont remarqué que deux enfants qui venaient régulièrement n’étaient pas là. Se renseignant à leur sujet auprès des grand parents, ceux-ci leur ont expliqué qu’ils avaient réalisé l’importance de l’éducation et qu’ils avaient renvoyé les deux enfants dans leur village, où ils étaient maintenant enrôlés à l’école. Darsha explique : «cela fut un beau moment pour nous tous car, auparavant, ces deux enfants devaient mendier pendant la semaine. C’est exactement le changement que nous voulons apporter».

En plus de nourrir les enfants, les bénévoles discutent avec les parents de l’importance de l’éducation. « Mon mantra, c’est RSI – Responsabilité Sociale Individuelle. A la place d’attendre que les gouvernements et autres organisations amènent du changement, chaque individu devrait commencer à faire quelque chose. C’est en vérité ce qui entrainera des changements», dit Darshan.

Un mouvement qui a commencé avec quelques personnes a maintenant une base de participants de tout âge et de tous les milieux.  Cela donne de l’espoir à Darshan qui voudrait que ce mouvement devienne national.

Source: http://www.dailygood.org/story/1215/how-a-disappointing-restaurant-experience-turned-into-an-effort-that-now-feeds-1200-kids-meryl-garcia/
Basé sur l’article de Meryl