Une fillette de quatre ans fournit à sa mère les clés de sa guérison

Marylin, une mère de famille, avait divorcé un an auparavant, et élevait seule ses deux enfants de 4 et 2 ans Son mari, lui, avait refait sa vie ailleurs. Comme beaucoup de mères qui élèvent seules leurs enfants, elle était parfois au bout du rouleau.

Elle nous a raconté les faits suivants. “Un soir, alors que j’allais me mettre à table avec mes 2 enfants, Yléana, 4 ans et demi, et Marty, 2 ans et demi, et qu’ils étaient très agités et pour moi ingérables, je me suis effondrée en pleurs, leur disant que ç’en était trop, que j’étais fatiguée et que j’avais besoin qu’ils se calment.

Quelques minutes après cela, le calme était de retour et je leur ai expliqué que ma supérieure était, en ce moment, méchante avec moi, que je me sentais malmenée au boulot et que j’avais l’impression de ne plus y arriver. Ma fille m’a tout simplement répondu : « Mais maman, si ta cheffe est méchante c’est qu’elle manque d’amour. Alors il faut juste qu’on lui en envoie ». Mon cœur a fait un bon dans ma poitrine et tout d’un coup j’étais légère et apaisée, libérée de ce poids que je m’étais imposée à moi-même.

On lui a donc envoyé de l’amour pendant ce repas et le lendemain je suis partie confiante au travail, sachant que le malheur de ma cheffe lui appartenait et que ce qu’elle me montrait dans son attitude indiquait à quel point, effectivement, elle manquait d’amour. Le mobbing – qui avait duré quelques semaines – s’est terminé du jour au lendemain.”

Commentaire: Marylin n’utilise pas le MOT « bénir », mais sur ce site nous définissons la bénédiction comme l’envoi d’un amour ciblé à quelqu’un, c’est bien ce que Marylin et Yléana ont fait. (PP)