Eliminer les barrières : les femmes israéliennes-arabes se mobilisent pour la paix

les femmes israéliennes-arabes Frustrées avec le processus de paix, de plus en plus de femmes arabes-israéliennes se joignent à l’organisation Women Wage Peace  (Femmes pour la Paix) et rejettent toute pression contre la normalisation des relations avec les juifs israéliens.

Comme le dit, Ghadir Hani, une des membres, « Je suis née a Akko, une ville mixte, et j’ai grandi avec les valeurs morales d’acceptation des autres. Nous sommes tous des êtres humains. Nous pleurons quand quelqu’un est tué de l’autre cote, mais pendant si longtemps nous avions l’impression que nous ne pouvions rien faire.  Cependant », elle continue « nous voulons faire la paix à notre manière. Faisant partie de la société arabe, j’ai l’impression que nous pouvons former un pont entre les palestiniens et les juifs car nous sommes aussi palestiniens bien qu’étant aussi citoyens de ce pays ».

Cela fait des années que Hani est organisatrice communautaire dans la ville bédouine de Khoura dans le Negev où elle habite depuis vingt ans et où elle a récemment joint le mouvement croissant pour la paix arabe et juive, Women Wage Peace. Il y a maintenant des centaines de femmes arabes, citoyennes d’Israël, qui sont actives dans ce mouvement qui ne cesse de grandir depuis sa formation durant la guerre entre Israël et Hamas ans le Gaza pendant l’été de 2014.

« Nous nous saluons dans les rues et pendant les prières que nous récitons en disant Shalom (peace) . Nous parlons de la paix, mais ce que nous voulons, c’est ressentir la paix », ajoute Hani.

En parlant ouvertement et étant actives dans une organisation telle que Women Wage Peace, les femmes arabes participantes ainsi que leurs sympathisantes dans la Cisjordanie occupée rejettent la notion de l’anti-normalisation proposée par les militants palestiniens dans les dernières années. Ce concept stipule que les palestiniens ne devraient participer à aucune activité avec les juifs israélien aussi longtemps que l’occupation continue ; leur argument est que de telles initiatives donnent l’impression que les deux parties sont su un pied d’égalité alors qu’Israël est toujours bien en charge.

Women for Peace se voit comme une grande tente affiliée à aucun parti politique et qui encourage les femmes de tous les milieux et de n’importe quel penchant politique à faire front commun et à exiger que les dirigeants israéliens et palestiniens reprennent place à la table des négociations après des années d’impasse.

Traduit d’ un article de Dina Kraft,  October 24, 2017 dans  The Christian Science Monitor. https://www.csmonitor.com/World/Middle-East/2017/1024/Breaking-barriers-Arab-Israeli-women-join-movement-to-wage-peace

Voir également : http://womenwagepeace.org.il/en/category/wwp-dans-les-medias/