La découverte de soi

Par Marie Laure Ferrari

Note : Pierre nous rappelle que « dans le non-dualisme (vision de l’unité de toutes choses, où absolument TOUT est le divin, l’Amour infini en train de s’exprimer) le chercheur spirituel est DEJA au sommet de la montagne et seul le brouillard l’empêche de voir cela… il s’agit de percer les ténèbres de l’ignorance pour voir (et surtout RESSENTIR) la vérité. Cette vision non dualiste est merveilleusement exprimée par Roger McGowen :
« Nous sommes ce que nous recherchons,
Nous cherchons ce qui n’a pas été perdu. »
https://gentleartofblessing.org/fr/dualisme-et-non-dualisme/

Les médias spécialisés, les thérapeutes, les guides spirituels et tous ceux que nous invitons dans nos vies pour notre Bien Être, nous encouragent à un travail d’introspection.

Cette nécessité à aller « à la découverte de Soi », est un chemin long, parfois douloureux mais ô combien merveilleux dans cet apprentissage de la Vie, dans ce comment se vivre.

Les moyens pour y parvenir sont nombreux, la méditation et autres pratiques spirituelles, l’accompagnement psychologique, l’hypnose, la kinésiologie pour n’en citer que quelques-uns. Tous sont des outils précieux et peuvent se conjuguer. L’essentiel est de trouver celui qui vous sied.

Ce chemin que vous explorez pas à pas est semblable à celui que l’on parcourt en haute montagne et il serait bien illusoire de penser s’affranchir des difficultés rencontrées.

Mais l’alpiniste qui évolue près des cimes, dans cet univers sublime et parfois hostile, n’ignore pas que chaque pas est un cadeau puisqu’il le rapproche du sommet. Il sait qu’à la difficulté succède l’aisance et que celle-ci lui fait vivre des moments de joie et de plénitude. Il n’ignore pas que tomber peut faire partie de l’expérience et que se relever est le plus beau des défis.

Il sait que renoncer est parfois sur l’instant la plus grande des sagesses, que ce renoncement n’est pas une résignation mais au contraire la possibilité de faire autrement et mieux, nourri de l’expérience précédente.

Il sent au plus profond de lui que ce chemin est le plus beau parce que c’est le SIEN et qu’il OSE s’y aventurer.

Il a réalisé nombre de fois que chaque expérience l’a fait grandir, que cette trace qui s’imprime sous ses crampons le rapproche de son but. Ce chemin osé, abouti, lui donne confiance, estime et respect de lui-même.

Ce sommet c’est chaque victoire que vous remportez dans cette école de la Vie. Il n’y a pas de petits succès, il n’y a que des moments de Vie où dans des circonstances parfois tragiques certes, vous avez touché à la plus belle part de vous. Et c’est celle-ci qui vous peut vous permettre de poser un autre regard sur l’Autre dans ce parcours qui est le sien.

Nous sommes tous en chemin…

« Vous n’êtes pas un être humain qui vit une expérience spirituelle, vous êtes un être spirituel qui vit une expérience humaine ». Wayne Dyer

Source :https://developpez-vous.com/a-la-decouverte-de-soi/